mercredi 22 octobre 2014

L'été 2014, en photos et en vrac

Reine de la maladresse et éternelle empotée, j'avais cassé mon téléphone au tout début de l'été. La question était donc : "MAIS COMMENT JE VAIS INSTAGRAMER ?". Non pas que je sois une vraie accroc mais des fois un peu quand même. Rien que pour le filtre Valencia qui rend la vie plus belle. Au final, j'ai ressorti le Canon et, plus encore, j'ai investi (38e) dans une fausse GoPro (faut pas abuser) pour la trimballer à peu près partout, tout le temps. Elle a donc traversée les lacs d'eau douce, la mer salée et même les jeux d'Aquasplash. Bref, tu l'as compris : elle paye pas d'mine mais elle est très cool.

Et le plus fou de cette histoire, c'est que Steve Aoki a touché cette fameuse "GoPro". En somme, elle devient automatiquement cent fois plus cool à mes yeux. 
C'était le 1er août sur le Axe Boat : je tend ma main au DJ telle une groupie mais il préfère l'appareil. Il me dit "Wat's dat ?", je répond "CAMERA" avec des yeux pétillants. Il touche a tous les boutons, filme un peu n'importe comment et, finalement, j'ai une vidéo "selfie" de la foule et lui. Charlène me regarde pleine d'émotion et tente de faire un snap en même temps. On se dit que ce mois d'août promet d'être riche en rebondissement et on se fait un câlin; sur le coup c'est très cul-cul mais c'est surtout plein d'amour. Même pas l'temps de me remettre de mes émotions, un mec crie "Hééé y'a Chris Brown derrière toi". A ce moment là, je comprends pas trop ce que je fous pieds-nus sur ce bateau mais, bordel, je trouve la vie merveilleuse.


Avant ça, j'ai passé tout le mois de juillet à Avignon. J'ai même fait un p'tit tour à Aix chez Eugénie. On a fêté ma L1 validée avec ma première piñacolada ever. On a mangé des burger-frites, j'ai visité les rues aixoises et elle m'a aussi concoctée des petits cocktails home-made avec les moyens du bords.


Le reste des vacances, j'ai passé mon temps entre la plage et Mcdo (soit le plus gros paradoxe de ma vie). J'ai visité le MAMAC de Nice puis quelques trucs à Monaco. J'ai fait la fête avec mes copines, beaucoup (trop) mangé et aussi beaucoup pensé à la rentrée. Parce que, mine de rien, la résidence universitaire commençait à me manquer... Depuis début septembre, j'ai repris ma petite routine habituelle. Avec, en prime, un rythme de vie encore plus mal foutu que l'année dernière. Je me couche trop tard et je trimballe avec moi des cernes qui ne veulent plus se barrer de mon visage. Il me manque environ mille heures de sommeil et je ne me souviens plus de la dernière fois où je me suis réveillée radieuse : "Aaaah, j'ai bien dormi" (jamais).


Plein de bisous doux
Retrouvez-moi sur instagram

samedi 4 octobre 2014

Art Lovers et autres trucs cools à Monaco #2

Je faisais dans cet article l'éloge de l'exposition Art Lovers. Aujourd'hui, je suis de retour avec pleins pleins de photos des choses sympatoch' à visiter à Monaco.


1 - Le Musée Océanographique

T'es même pas obligé d'avoir la passion du poiscaille pour visiter ce musée : Une fois tous les trois ans (histoire de ne pas te lasser) ça vaut l'coup d'oeil. Juste pour t'extasier devant les méduses et dire "Ooooh Némo !" près des poissons rouges. Côté mer, les aquariums sont immenses, les poissons sont tous aussi chelous les uns que les autres et il y a même une activité où tu peux toucher des bébés requin. Côté terre, tu trouveras des squelettes, des trucs dans du formol et des maquettes de bateaux géantes.




2 - Le musée d'Anthropologie / Le jardin exotique

Parce que les deux vont ensemble si tu achètes un ticket à 8€
Je ne suis pas fan de Préhistoire alors contempler des crânes d’Australopithèque, le squelette de Lucy ou des reconstitutions de mammouth empaillés... mouais, sans plus. Pour les vrais passionnés d'anthropo, il y a trois petites salles rapides à voir. Avec des belles présentations et explications. Le Jardin exotique, quant à lui, est immense. Avec des cactus partout et des plantes étranges venues de loin. Le plus, c'est qu'il y a des petits balcons sur à peu près toute la montée pour admirer la mer, le port et les villas avec jardins privés (bah ouais tant qu'à faire)



3 - Villa Paloma / Villa Sauber

Il s'agit de deux musées associés (Nouveau Musée National de Monaco). Même principe que le jardin : tu peux visiter les deux avec un ticket couplé. Et c'est plutôt pas mal. 
Ainsi, jusqu'au 30 novembre à la Villa Paloma, tu verras l'exposition de Gilbert & Georges. Il y a beaucoup d'autoportrait et des tableaux gigantesques pleins de couleur. J'sais pas vraiment ce qu'ils veulent retranscrire dans leur œuvres mais perso j'ai pensé "ah mouais, ok" pour environ toute la galerie.
Jusqu'au 1er février 2015 à la Villa Sauber, il y a "Portraits d'Intérieurs" (Sans photos parce que c'était interdit pardi). Jolie exposition qui présente les pièces redécorées de la villa. Il y a du papiers peints, des tapis et des rideaux pleins de motifs puis des tableaux dans tous les couloirs. Globalement, ce sont deux Villa qui se visitent rapidement alors pourquoi pas.


dimanche 28 septembre 2014

Art Lovers et autres trucs cools à Monaco #1

Cet été à Monaco se tenait l'exposition « Art Lovers » jusqu'au 7 septembre et je suis trop nulle de ne pas avoir pondu cet article avant. Pour les touristes de passage sur la Côte d'Az' comme pour les amoureux de l'art, il fallait vraiment se ruer vers le Grimaldi Forum. Entre les peintures gigantesques ou les jolies installations, selon moi ça valait l'coup d'oeil. Alors puisqu'il est trop tard pour vous dire de vous précipiter là-bas, j'ai au moins des photos à partager.

PS : L'exposition joue sur les références détournées et le second degrés. 
Tout était bien expliqué sur les feuilles à l'entrée mais il s'avère que j'ai tout perdu (lalalala), je vais quand même tenter de vous donner quelques noms.

1. Premier pas dans la salle et je découvre avec émerveillement ce cœur suspendu dans les airs. Après avoir vu la photo à peu près partout dans la ville, je me dis "Ah ouais quand même, c'est pas une bagatelle pardi". Il pèse presque trois tonnes, il brille de mille feux et je trouve ça grave culcul alors, forcément, j'adore. 
2. Toujours féérique et toujours par Jeff Koons, les deux amants qui s'embrassent. Censé faire référence à « Psyché ranimée par le baiser de l'Amour » de Antonio Canova.

3. En miroir, deux statues de femmes nues qui m'ont fait penser à la pochette d'album de Jay Z (la meuf qui a aucun sens artistique). Il s'agit en fait d'Aphrodite et Vénus.
4. Probablement l’œuvre la plus ouf de l'exposition : une sculpture entièrement en cire. Allumée avec quelques mèches à l'ouverture de la galerie et totalement fondue à la fermeture. J'adore l'idée que ce soit une œuvre éphémère et en mouvement. A la base, elle représentait « L'enlèvement des Sabines ».

 5. Deuxième installation trop cool : « Untitled (Dancing Nazis) » de Piotr Uklański. Au sol, on trouve des carreaux colorés qui s'allument au rythme de la musique pop puis, au mur, une fresque géante d'acteurs ayant interprétés le rôle de nazi. Le décalage entre les deux est assez étonnant. Parce que le dancefloor est psychédélique, que le son donne envie de twerker mais qu'on traite finalement de nazis.

6. Les salles suivantes mêlent peintures et installations. Entre des scènes de vie façon Edward Hopper et des têtes de vaches enfermées dans du formol (Damien Hirst). Un peu fouillis mais toujours impressionnant. Parfois même un peu glauque avec, par exemple, cette femme plongée dans du silicone.  
Ci dessus : « Ophélia noyée » par Paul Fryer et « Dear painter paint for me » de Martin Kippenberger.

 7. Dernière installation et pas des moindres : ces lumières qui s'étendent du plafond jusqu'au sol de Félix Gonzalez-Torres. Je suis fan de guirlandes/diodes lumineuses et la Valérie Damidot en moi voudrait en mettre de partout, alors là... j'étais comblée. Elles éclairent le mur sur lequel sont inscrits « 101 idées d'art à faire soi-même ». Je reste perplexe face aux idées et j'ai pensé "lol, t'as cru" à environ toutes les phrases mais je retiens quand même la n°4 "Rendre quelqu'un heureux !" parce que c'est mignon et la 101ème : "Donner un titre à sa vie." parce que c'est rigolo.


C'est déjà l'heure de repartir et, sans déconner, c'était vraiment une expo trop cool. 
Fabi signe le "livre d'or" du musée en disant « Art lover who loves the "Art Lovers" exposition. With love » et je me dis qu'on est peut-être allé trop loin dans le jeu de mot game.


Je prépare un autre article rempli de photos capturées à Monaco. Alors on s'revoit bientôt. 
J'essaye encore et toujours de tenir ce blog proprement/ faire des mises à jour régulières. Bisous bisous

mardi 23 septembre 2014