jeudi 25 avril 2013

Skin

Quelques photos en vrac d'une journée d'avril. Il y a Fabi, la pluie et les palmtrees de Nice

lundi 15 avril 2013

Berliner II

Mes photos de touriste au jetable, la suite de mon voyage à Berlin
Après avoir utilisé un appareil jetable à Londres pour la première fois, j'ai mis à profit mes nouvelles connaissances dans la capitale allemande : j'ai appris à ne plus mettre mon doigt devant l'objectif et à ne plus oublier le flash la nuit. Les photos sont donc globalement toutes réussies puisque 25/27 ont été développées. On peut par ailleurs constater que je suis une reine du cadrage en biais

Premier jour
Près de l'auberge de jeunesse (qui était vraiment cool d'ailleurs). Première photo en arrivant.
Au moment où je tourne la molette de l'appareil *crick crick crick*, je pense que j'aime déjà Berlin, son manteau de neige, ses arbres, ses bâtiments.
Potsdamer Platz
 «Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe». 
Alors que je prends cette photo, Eugénie est perdue, seule quelque part au milieu de ces 2000 imposants blocs de béton. 
Je suppose qu'elle angoisse mais j'immortalise quand même la vue avant que la nuit ne tombe. On va la chercher, bisous.
 La porte de Brandebourg qui est très bien cadrée
Sortie baïlle naïte sur Potsdamer Platz (j'ai risqué ma vie pour prendre cette photo au milieu de la route)

Deuxième jour
 Balade dans les rues à la recherche d'un endroit où manger. On s'arrête finalement à Mcdo en face du "Chekpoint Charlie shop" parce que faut quand même gouter aux spécialités allemandes
Le musée juif

Troisième jour
 La tour TV sur Alexander Platz
 Pause latte macchiato frappuccino au musée en compagnie du chaton Eugénie
 Focus sur the place to be : le quartier de Mitte dit "le quartier hype" selon ma prof. Ce quartier c'est un peu la représentation de l'esprit alternatif et underground de Berlin; les fresques murales et graffitis recouvrent la totalité des murs. A l'intérieur des bâtiments le all-over se poursuit : pas une seule parcelle des murs, des vitres, des marches, des rampes est laissée pour compte et les escaliers étroits sans fin mènent finalement à un genre de balcon transformé en squat. C'est le genre d'endroit un peu "intime" de la ville que j'ai adoré. A l'époque c'était le lieu d'expression idéal mais aujourd'hui c'est plutôt un genre de coin branché où des boutiques fuck yeah tendances prennent place au milieu de petits tagueurs. (voilà c'était la minute histoire des arts parce que j'ai pas étudié Berlin un trimestre pour rien quand même) 
Sortie by night again sous la neige pour aller au théâtre voir la pièce "Marat-Sade" remise au goût du jour. Je l'ai adoré, c'était à la fois.. déconcertant et saisissant. J'étais assez frustrée de ne pas pouvoir participer à l'échange acteurs-public -parce que les allemands se marraient bien- puis je n'ai pas saisi non plus si les personnes du public faisaient parti de la pièce sachant que j'étais assise à côté d'un gars qui s'avérait être un acteur. Ils étaient tous aussi talentueux les uns que les autres et la majorité étaient de jeunes étudiants français. représente quoi. 
Bref, l'important, c'est que j'ai compris la pièce (et que les comédiens étaient nus sur scène, salut)

Et le métro pour finir
On repart déjà et 27heures de bus pour le retour nous attendent.

vendredi 12 avril 2013

198862


Le reste de la pellicule à Berlin est ici.