mardi 5 février 2013

0 0

Au bord du lac
 L'art de prendre une photo @St-Raphaël
 @Nice - Place Massena
 Sunset @Cannes


Le reste de la pellicule à Londres est ici.

dimanche 3 février 2013

London Calling

24 septembre 2012, premier voyage scolaire dans ma petite vie mais surtout premier voyage tout court (si on fait l'impasse sur la classe de neige en primaire ok), je partais pour Londres munie de pulls et d'écharpes, d'une tonne de gâteaux pour le trajet en bus, de mes amis et d'un appareil jetable.
Après avoir hésité durant tout le séjour à prendre des photos ("Tu crois que ça vaut vraiment le coup de le photographier ? N'oublie pas que je peux prendre que 27 photos hein. J'veux immortaliser les trucs bien cools. Ça je pourrais aller le voir sur Google image si j'ai vraiment envie de le voir. Bon je prend ? Nan, c'est bon."), je me suis trouvé avec qu'une petite dizaine de photos en rentrant en France... Heureusement plutôt réussies à mon goût.

Alors, au bout de cinq mois, voilà mes clichés de touriste enfin développées.

 James Street - Covent Garden Station sous la pluie après avoir dévalisé Primark en bonnes fashionistas françaises qui se respectent
Big Ben tant attendu accompagné d'un bout de mon doigt
  Deuxième étage du musée Tate Modern et une silhouette (coucou Valentin) sur le balcon
 Après une quinzaine d'heures passées dans le bus, le mal de mer dans le ferry et une nuit dans le placard qui était en fait notre auberge de jeunesse.
Les Starbucks Coffee sont à chaque coins de rues donc les cafés/cappuccinos crème, jamais bien loin non plus pour nous tenir éveillées toute la sainte journée
 Découverte du métro londonien avec les escalators les plus rapides du monde et des escaliers qui donnent le vertige si tu descends et/ou qui sont interminables si tu montes


Londres vu de mon portable c'était aussi : des bâtiments en brique
 Des vitrines kitsch attrape touriste (cf. les mugs Kate et William), des parcs et des rues propres (parce que bon, 70£ le mégot jeté à terre ça commence à faire cher. Donc c'est là qu'on remercie tous en chœur les fameuses boutiques kitsch qui proposent des cendriers de poches décorés du visage de la Queen pour une petite poignet de monnaie)
Des cappuccinos encore et toujours avant de rentrer dormir avec Eugénie dans notre lit d'un mètre carré
Des musées passionnants et manquer de se faire écraser par les milliers de taxis

Un allé en bus dans l'excitation et un retour dans la fatigue, des tas de souvenirs...